25 octobre 2012 ~ 0 Commentaire

Algérie-Libye: des enseignements d’image

Dans un article précédent j’évoquais l’image des peuples. Comment elle pouvait être portée par tout le monde et comment il était très difficile de contrôler, de l’ensemble de la communication produite, celle qui contribue d’une manière ou d’une autre à l’image commune.

Lors du dernier match, de l’équipe nationale de football contre celle de la Libye,  nous avons vu des frères libyens complètement inconscients  de leur responsabilité envers leur pays. Ils ont tout fait pour « pourrir » une rencontre qui devait être plus qu’amicale, fraternelle. Les visiteurs semblaient très peu croire en leurs chances de qualification, c’est ce qui expliquerait, sans la justifier, leur volonté de déstabiliser les algériens par des comportements indignes.

Le plus étonnant, c’était la déclaration de « l’entraineur » libyen, qui a lancé, selon la presse algérienne : «  c’est le ministre qui nous a demandé d’arrêter le match »! Comment ne pas être désolé et triste pour nos frères libyens ? Si certains individus du peuple ont été abrutis par l’ancien régime, comment alors justifier un tel comportement d’un ministre, un vrai ministre ?!

Les libyens doivent prendre conscience de leur statut d’ambassadeurs de leur pays. L’une des priorités à laquelle ils doivent faire face, réside dans l’amélioration d’une image fortement atteinte. D’abord par les agissements de l’ancien régime sous la direction du Zaim exécuté, ensuite par la manière très choquante dont on a mis fin à ses jours et enfin, par l’attentat terroriste orchestré contre l’ambassade des USA en réaction à un film insignifiant ou du moins, qui devait l’être.

Si les informations qui circulent, à propos d’une attaque contre l’ambassade de l’Algérie à Tripoli s’avèrent fondées, cela ne fera qu’empirer la situation, et ne rendra la tâche  de redorer l’image de ce pays, qui nous est cher, que plus difficile.

Du coté algérien, deux points sont à relever : d’abord le rôle que la fédération algérienne et l’entraineur national, ont joué pour préparer le public et les joueurs afin d’éviter une dégénération de ce qui n’est qu’un match de football, ensuite la nécessité (elle concerne tout le monde) de ne pas réagir à quelques provocations isolées, notamment sur facebook pour ne pas retomber dans la honteuse erreur que nous avions commise auparavant, nous et nos amis égyptiens.

Lien:

http://www.algerie-focus.com/amokrane/2012/10/16/algerie-libye-des-enseignements-dimage/

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Le journal PARI |
mafoi2007 |
mikebrantuvie11111 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Internet marketting Online
| Manublogoinfo
| Voyance par telephone, voya...