03 octobre 2014 ~ 0 Commentaire

Not in my name

« Celui qui tue un ressortissant étranger, ne sentira pas l’odeur du paradis… », ces paroles sont l’explication d’un hadith qui fait l’unanimité chez les théologues musulmans. Il est explicite sur le fait que les ressortissants étrangers jouissent d’un droit incontestable à l’intégrité physique, et que leur assassinat sera châtié par une privation du paradis.*

Le lecteur l’aura compris, l’article fait référence à l’assassinat tragique, monstrueux, injustifiable… du ressortissant français Hervé Gourdel, dont le seul crime a été de croiser le chemin des terroristes « Jund Al Khilafa », partisans du mouvement Daech.

Il est très difficile de commenter ce genre d’agissements, tellement les textes religieux qui les dénoncent sont nombreux et univoques. Mais ces barbares, on le sait depuis longtemps, n’écoutent que la voix du sang et de la destruction, ils érigent facilement les fatwas de leurs maitres, au-dessus de la parole de dieu lui-même!

Face à ce fanatisme et cette ignorance, le moyen le plus efficace, en plus d’une répression sans pitié, est l’anticipation par la sensibilisation sur les vraies valeurs de l’islam, dont l’écosystème est constitué de tolérance, de justice et de bien.

La majorité écrasante des musulmans sont contre le mouvement DAECH, mais des anti-islam** occidentaux et même orientaux, profitent de la situation pour verser leur haine contre les musulmans, encourageant ainsi le renforcement des courants extrémistes de toute sortes.

Aujourd’hui, les musulmans, les vrais, sont les premiers à dénoncer le terrorisme, ils l’ont fait depuis toujours même quand des pays occidentaux comme l’Angleterre, la Belgique, la France… le soutenaient. Certains par le silence, d’autres par l’hospitalité sur leur propre sol.

Mais pour conclure sur une note positive, apprécions la prise de conscience planétaire contre le terrorisme sous toutes ses formes. Et soutenons l’initiative #NotInMyName, pour lutter tous ensemble contre le crime au nom de l’islam.

* Elle peut être temporaire, comme éternelle
** Nous n’approuvons pas le terme « islamophobie ». Il est implicitement solidaire puisqu’il renvoie à une phobie, et qui dit phobie dit excusable.

http://www.podcastjournal.net/TRIBUNE-Not-in-my-name_a17777.html

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Le journal PARI |
mafoi2007 |
mikebrantuvie11111 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Internet marketting Online
| Manublogoinfo
| Voyance par telephone, voya...